Final White.png

Modélisation des pertes de charges en interaction fluide structure flexibles

Introduction :

 

Lorsque des structures flexibles sont placées dans un écoulement, elles dissipent une partie de l’énergie cinétique du fluide. Quantifier cette dissipation présente des intérêts pour un grand nombre d’application allant de l’étude de l’écoulement à surface libre sur une canopée de végétaux, l’amélioration des dispositifs de passe à poissons par ajout d’obstacles flexibles à la protection des berges par végétalisation. 

Evaluation :

Evaluateur 1
Note A (5+4+3=12)

C’est un très bon projet à finalité opérationnelle L’objectif est de proposer un modèle empirique destiné à être diffusé auprès des bureaux d’études.

Le projet est cohérent avec le cahier des charges du GIS2 labos mettent leurs ressources à disposition du projet commun.

L’objectif est clair et concret et s’inscrit bien dans les travaux confiés à un master recherche. La répartition des tâches dévolues au stagiaire entre la partie IMFT et la partie PPRIME n’est pas indiquée.

D’autres labos du GIS qui disposent de canaux expérimentaux et travaillent sur des sujets connexes. Ils seraient peut-être intéressés pour suivre les essais expérimentaux qui se dérouleront à l’IMFT et à PPRIME.

Il faudrait assurer au sein du GIS une information sur le sujet lorsque les essais auront été planifiés. Il est proposé également de monter une petite vidéo à caractère pédagogique sur les essais expérimentaux ainsi que sur les résultats obtenus.

Elle pourrait permettre aux bureaux d’études de prendre connaissance des résultats du projet et de les utiliser directement dans leurs études en ayant une référence précise et compréhensive du sujet.

Une vidéo serait publiée sur le site du GIS en liaison avec le rapport du projet.

Evaluateur 2
Note A (4+4+4=12)

Accueil du stagiaire et mise à disposition du canal Canhyde à Pprime et de moyens de calcul (dans les deux labos)

Le projet mobilise bien deux équipes du GIS HED². Lien avec les travaux précédents des deux équipes et d’allier numérique et expérimental.

Modèle empirique pour l’effet de la végétation (perte de charge) : Mise en place projet national sur ?: je suppose qu’il s’agit des interactions entre écoulements  et plantes aquatiques (et j’approuve)

Les structures flexibles semblent rester éloignées de plantes aquatiques. Ceci n’enlève rien à la pertinence des travaux décrits et leur utile

Bien définir le travail du stagiaire (ou des 2 stagiaires ?) et l’aide qui lui sera apportée pour l’interprétation des résultats expérimentaux, les expériences complémentaires (semblant indispensables) et les simulations avec des outils complexes.

L’intérêt pour le GIS est essentiellement le montage d’un projet national.

GIS - HED2 ®2020