Final White.png

Traitement des données de monitoring dans un contexte d’affouillement d’infrastructure de transport

Introduction :

 

Cette étude s’inscrit en continuité du projet SSHEAR (Soils, Structures and Hydraulics: Expertise and Applied Research) financé par l’ANR et dont les partenaires étaient l’Ifsttar, le Cerema, le laboratoire-FAST, la SNCF, Vinci Autoroutes-Cofiroute et  l’IRT Railenium.

L’objectif du mini projet SSHEAR 2020 est de compléter les travaux menés dans le cadre du projet ANR SSHEAR en permettant d’approfondir le traitement des données de monitoring.
 

Rapport bientôt disponible

Evaluation :

 

Evaluateur 1

Note : B (3+3+3=9)

Le sujet est intéressant pour la communauté de recherche sur l’affouillement. Les travaux sont bien décrits.
La répartition des tâches entre les partenaires du projet n’est pas claire 

 

Evaluateur 2 

Note : B (4+3+2=9)

Comparaison de méthodes de monitoring de deux sites déjà instrumentés pendant l’ANR SSHEAR. On espère en retirer des méthodes généralisables pour l’analyse des données de suivi voire pour l’installation des outils de suivi. Par elle-même, l’analyse des données et de leur incertitude apportera des informations sur les deux sites. La question est qu’il peu probable qu’un stage de M2 soit suffisant.


Il manque la répartition des tâches entre encadrants et stagiaire ainsi que la méthode que devra suivre cet étudiant. Il est indispensable de bien définir avant le début du projet la répartition des tâches entre intervenants et les étapes à suivre pour atteindre les objectifs annoncés.